Magnum de champagne, mathusalem, jeroboam qu’importe le flacon

Le champagne nous le connaissons davantage présenté en bouteille de 75 cl ou en magnum ouvert pour une réception. Mais il existe bien d’autres flaconnages et en matière les champenois ont développé des trésors d’imagination pour nommer la dive bouteille.

magnum champagne

Des bouteilles fabriquées artisanalement et sur commande

Il suffit de visiter une cave en champagne pour apercevoir des bouteilles de champagne aux contenances impressionnantes. Réservées aux occasions exceptionnelles les plus grands modèles sont fabriqués à la demande des maisons. Le coût en verre revient très cher dès lors qu’on parle d’un Mathusalem ou Nabuchodonosor. Le Prince Charles fervent adepte de la maison Pommery possède sa propre réserve de Balthazar dument conservée par la maison Pommery dans ses crayères de Reims.

Le magnum de champagne avec une contenance de 1,5 litres reste d’une contenance raisonnable et d’une taille encore facilement manipulable. Au-delà, il est préférable de se faire aider pour le service. Essayez donc de soulever un Salmanazar de 9 litres sans parler du Melchior et de ses 18 litres… d’ailleurs un Melchior et un Balthazar réunis étaient nommés les « rois mages » 

Crayères du Domaine Pommery

Crayères du Domaine Pommery

Visitez le domaine

Les bouteilles de champagne

Les bouteilles de champagne

Demi-bouteille, Magnum, Jéroboam, Mathusalem, Salmanazar et plus

Faste d'Orient

Les fastes de l’Orient à l’origine des noms de flacons

L’origine de ces noms reste ambiguë. La légende veut que les rois mages chargés de cadeaux précieux aient inspiré le nom des bouteilles de champagne. Le champagne, sa couleur, les fastes d’un festin, une pensée chassant l’autre ; ces prénoms évocateurs des fastes et du luxe de l’Orient furent retenus.

À la fin du 19ème siècle, les maisons de Reims distinguaient sept modèles de bouteilles dont la capacité allait de 1,5 litres pour le magnum de champagne à 18 litres pour le Balthazar.

Dans l’ordre de contenance, on commence par les plus petites :

• Le magnum de champagne  d’une contenance de 1,5 litres Il serait produit depuis la fin du 18e siècle. Son nom vient de l’adjectif latin « magnus » qui signifie grand.

• Le jeroboam  d’une contenance de 3 litres

• Le mathusalem, d’une contenance de 6 litres, il porte le nom du patriarche de l’Ancien Testament qui aurait vécu 969 ans avant de se noyer lors du déluge.

• Le salmanazar d’une contenance de 9 litres reprend le nom porté par 5 rois assyriens entre 1275 AVC et 722 AVC. 

• Le balthazar d’une contenance de 12 litres aurait deux origines probables. Il peut s’agir de Balthazar  qui était l’un des trois rois mages. Seul personnage noir de la scène de la Nativité, il incarne l’Afrique. Un deuxième Balthazar biblique est envisageable en la personne du dernier roi de Babylone, tué lors de la prise de la ville par Cyrus en 539 av. J.-C.   

• Le Nabuchodonosor d’une contenance de 15 litres porte le nom du plus grand souverain de Babylone qui régna sur le royaume entre 605 et 562 av. J.-C. Après, avoir battu les Égyptiens, il conquit Jérusalem et emmena les Hébreux en captivité à Babylone célèbre pour sa magnificence.

Pour voir des bouteilles d’une telle contenance, le plus sûr moyen est d’aller visiter une cave de grande maison. Élaborées de la même façon que des bouteilles traditionnelles, elles sont remuées manuellement. Leur vision par dizaines fait toujours rêver.

Ce lien peut vous intéresser :